L’équilibriste

Posté par sur Oct 22, 2011 dans Amour, Bénabar / Souchon..., L | Aucun commentaire

Je suis si docile quand tu bats des cils
Tout est si facile, je vacille
Je perds l’équilibre quand ta bouche vibre
Les mots sont si doux, j’en suis fou

Impossible à tes côtés
De rester debout
Rien à faire je vais tomber
Devant tes genoux

Quand ton pas approche, mes jambes s’accrochent
Je dis des bêtises, je m’enlise
Sur la corde raide, personne ne m’aide
Maint’nant j’perds la tête, je me jette

Impossible à tes côtés
De rester debout
Rien à faire je vais tomber
Devant tes genoux

Quand tu n’es pas là, je marche tout droit
Même sur les mains mais j’suis pas bien
Dès que tu arrives, je pars à la dérive
Retombe dans mon vice et je glisse

Impossible à tes côtés
De rester debout
Rien à faire je vais tomber
Devant tes genoux

 

© 2011 Jean-Marc Lagniel  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *