S’il Suffisait De Le Dire

S’il suffisait de le dire
Pour que cela arrive
Alors il vaudrait mieux
Se taire pour écouter
Le chant du rossignol
Qui annonce le printemps prochain
Pour entendre le chien
Qui aboie dans le soir
Dans la tourmente folle
D’une nuit de liberté

S’il suffisait de le dire
Pour que cela arrive

S’il suffisait de le dire
Pour que cela n’arrive pas
Alors il vaudrait mieux
Graver sur une pierre
Tout ce que l’on a pu penser
Toutes nos prières
Surgies au temps de l’enfance
En toute innocence
Et que l’on s’était juré à jamais
De ne jamais oublier

S’il suffisait de le dire
Pour que cela n’arrive pas

S’il suffisait de le dire
Pour que cela n’arrive plus
Alors il vaudrait mieux
Voir un peu plus au large
Que le bout de son histoire
Pour partager les naufrages
De tous ces peuples déchus
Humiliés à travers les âges
Oubliés des mémoires
Assassinés

S’il suffisait de le dire
Pour que cela n’arrive plus

S’il suffisait de le dire
Pour que cela arrive
Alors il vaudrait mieux
Se taire pour écouter
Le chant du rossignol
Qui annonce, serein,
Le printemps prochain

 

© 2011 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>