Marcel, L’astéroïde 184878

Une girafe, un paresseux, un fou de Bassan,
Du minestrone, une hyène rieuse, une vache, un pluvian
Des plans ciné, une mise en garde, un zèbre, un pélican
Un intermède folklorique, un prince charmant
Et une coccinelle

Une poule, une fable-express, un repas d’affaires
Une boule, un crocodile, une apprentie sorcière
Une invention attachante, un vilain petit canard
Un camouflage, un castor, un trou de mémoire

Une doublure, un conquistador, une marmotte
Un cours de dessin, une supposition idiote
Un homme-singe, un enfant-loup, un boueux, un piano
Une statue qui rend fou, une autruche, un chameau
Et encore une coccinelle

Ô Marcel - Avec ta rubrique
Marcel tu me harcèles - Les zygomatiques

Un escargot sauvage, un éléphant, une enfance brimée
Une marionnette infernale, une leçon à méditer
Un matou matheux, une tortue, une émission de télé
Un rhinocéros, un chien d’arrêt, une fable corrigée

Un monstre inconnu, des extraterrestres, un kangourou,
Quatre trouvailles, un hippopotame, un cerf, un clou
Un caméléon, une récréation, un violon, une invention
Un cochon, une inspiration, un lion, un champignon, malédiction !
Et, je vous raconte pas, une coccinelle

Ô Marcel - Avec tous tes trucs
Marcel tu me harcèles - Les zygomatucs

De la psychologie, un tamanoir, un test de Q.I.
De la psychanalyse, du secourisme, de la technocratie
Un spaghetti-western, de la kinésithérapie
De la pantomime, du merchandising, le coût de la vie

Une potion démoniaque, un lapin, de la gastronomie
Une mangouste, un cobra, un bébé farceur, de la pédagogie
Une chanson rose, mauve, aigre-douce, d’hier, d’aujourd’hui
Un conte de notre enfance, un peu de poésie, rhâ lovely
Et, disons-le tout net, toujours une coccinelle

	- musical -

Le professeur Burp, l’inspecteur Charolles, Isaac Newton
Le commissaire Bougret, l’élève Chaprot, Grëtel la cigogne
Pervers Pépère, Hamster Jovial, Superdupont
Momo le Morbaque, Jujube, Belle-Lurette, Gai-Luron
Et la Coccinelle

Ô Marcel - Le vrai héros dans tout ça
Marcel tu me harcèles - Ce n’était rien que toi

	Et si God save the Queen
	Alors Gotlib’s the King

 

© 2012 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>