Maman Éole Se Fait Bien Du Tourment

Maman Éole se fait bien du tourment
Ell’ n’arriv’ plus à tenir ses enfants
Zéphyr j’aim’rais que tu sois plus sérieux
Soulever les jup’s des fill’s, ce n’est pas un jeu

Mais m’man, c’est Simoun qui m’a montré ça
Il paraît qu’en fait, elles aiment bien ça
Que sur leurs cuiss’s ça leur fait des frissons
C’est trop fun et ça fait bien marrer les garçons

Simoun j’en ai marr’ de tout’s tes bêtises
Si j’osais, j’dirais que tu me les brises
Prends plutôt exemple sur ta sœur Bise
Elle, au moins, ne souffle pas autant de sottises

   Autant en emportent les vents
   Galerne, Aquilon et Autan
   Comm’ dit la ros’, pas de mystère
   Les enfants ça ne manqu’ pas d’air

Maman Éole est sous haute pression
Tramontane lui cause aussi du souci
C’est comm’ si elle avait mangé du lion
Pour cingler et fouetter à tout va sans merci

Ma p’tite ne t’prends pas pour c’que tu n’es pas
On est tous là pour faire de notre mieux
Mais surtout il ne faut pas que tu crois
Qu’à tout prix tu te dois de décorner les bœufs

Je sais m’man mais des fois j’me sens bizarre
J’ai l'impression de partir en rafale
C’est p’t-être à cause de mon cousin Blizzard
Qui m’dit toujours toi tu vaux bien mieux que Mistral

   Autant en emportent les vents
   Khasmin, Pampéro, Harmattan
   Comm’ dit la ros’, pas de mystère
   Les enfants ça ne manqu’ pas d’air

Mais soudain Papa Éole fait irruption
Et il leur met à tous un bon soufflon
Non mais sans blague, pour qui vous prenez-vous
Vous n’êt’s qu’un’ band’ de courants d’air et puis c’est tout !

Avant toute chose respectez votre mère
C’est elle qui vous a insufflé votre air
À force de lui faire subir vos frasques
Vous allez la faire tourner en bourrasque

Alors arrêtez vos p’tits numéros
Pour qu’on parl’ de vous à la météo
Il va falloir souffler droit maintenant
N’oubliez pas que vous n’s’rez jamais que du vent

   Ainsi vous savez à présent
   Que si l’on parle aussi souvent
   Des fameux caprices du temps
   C’est à cause de p’tits garnements

   Mais de nos jours qui peut s'vanter
   D’avoir les clefs pour éduquer
   Les enfants causent bien du tourment
   Viv’ment qu’un jour ils soient parents

   Comme dit la rose en attendant
   Autant en emportent les vents

   Comme dit la rose en attendant
   Autant en emportent les vents

 

© 2013 Jean-Marc Lagniel 
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>