Dream Catcher

Il n’est pas dit que je ne ferai rien de ma vie
Mais pour l’instant l’écran est tout blanc et je subis
Le monde qui m’entoure, je cours sans trouver ma voie
À part chercher l’amour à travers le son de ma voix

Plutôt que de sombrer dans le tout venant du banal
Je ne peux que vivre en équilibre, ballante, un peu bancale
Demain ne serait pire que de crever d’inhibition
Pour seul point de mire je n’ai que mes rêves à l’horizon

Dream catcher
Je catche avec mes rêves en couleurs
Dream catcher
Je catche avec mes rêves en cool heures

Pour partir en mission, marcher vers la transhumance
Que vienne enfin le déclic, l’effet de l’effervescence
La seule motivation c’est la passion, la transe
Et si c’était la musique ma seule et unique chance

Ça cloche dans ma caboche, le film c’est plus moche la vie
Mais je m’en fiche, j’affiche un fétiche au-dessus de mon lit
Il attrape mes rêves pour que jamais je ne les oublie
Comme un cheyenne, sans haine, j’enchaîne les danses de l’envie

Dream catcher
Je catche avec mes rêves en couleurs
Dream catcher
Je catche avec mes rêves en cool heures

Je me suis blindée, affranchie
J’attends le moment
Et puis tant pis si j’en chie
Ici et maintenant

Dream catcher
Je catche avec mes rêves en couleurs
Dream catcher
Je catche avec mes rêves en cool heures

 

© 2015 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly, PDF & Email
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>