La Balle Est Dans Mon Camp

Subir, subir
Pendant combien de temps
Agir, agir
La balle est dans mon camp

Rien ni personne n’est indestructible
Bête de somme ou poète inflexible
Quand le héros est fatigué
Les larmes finissent par couler

Donner, donner, à force de donner
Sans un retour, le puits est épuisé
Tous les héros ont leurs limites
Cogner ou bien prendre la fuite

C’est le miroir qui te raconte l’histoire

Subir, subir
Pendant combien de temps
Agir, agir
La balle est dans mon camp

Être conscient, se sentir harcelé
Vient le moment, à force d’encaisser
Le héros est en position
D’avoir le pouvoir de dire non

Si le chaos est la monnaie courante
Aller plus haut ça reste en dilettante
Le héros ne veut plus payer
Au prix de sa vie le bourbier

Dans le miroir, il n’y aura plus d’histoires

Subir, subir
Pendant combien de temps
Agir, agir
La balle est dans mon camp

   Vais-je avoir la force
   D’enclencher l’amorce
   De passer au-delà
   De la peur du trépas

À trop vouloir toujours positiver
Quand vient le noir on se sent isolé
Être un héros, non, plus question
Si ce n’est pour la révolution

La révolution
L’art et l’évolution... 
	ad lib

 

© 2015 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>