Entre Cupidon Et Platon

 Mon cœur est un nomade
Perdu dans la chamade
Entre Cupidon et Platon
Il ne sait plus où donner du sang

À perdre la raison 
D’aimer pour la passion
Entre interdits et convention
Trop d’rimes en non, ça tue l’engouement

Toutes les flèches de Cupidon
M’atteignent au cœur et c’est si bon
Mais les propos du vieux Platon
Me philosophent, je tourne en rond

Ma tête est à la traîne
Face au chant des sirènes
Entre Cupidon et Platon
Elle ne sait plus à quel démon se vouer

Faut-il ne faut-il pas
Fauter faire un faux pas
Comme la banquise oui je fonds
J’sais pas nager et je n’ai pas d’bouée

Toutes les flèches de Cupidon
M’atteignent au cœur et c’est si bon
Mais les propos du vieux Platon
Me philosophent, je tourne en rond

Mon corps a des remords
Choisir coquin de sort
Qui de Cupidon ou Platon
Chantera quand la bise sera là

Tu sais l’amour mon gars
Ça n’fait ni un ni trois
C’est bien mieux à deux l’addiction
Trop de beaux draps c’est que d’l’embarras

Et si tout ça, ma fois, n’était qu’un’ bonne blague
Mais ta photo je vois, et mon esprit divague

Toutes les flèches de Cupidon
M’atteignent au cœur et c’est si bon
Mais les propos du vieux Platon
Me philosophent, je tourne en rond

Me philosophent, je tourne en rond
Et ron et ron
Petit pa-pla-ton

 

© 2016 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>