Le Chaud Lapin Et La Poule Mouillée

Dans une sombre mare
Une poule prenait un bain
Lorsque d’un maquis touffu
Sortit un petit lapin

Celle-ci voyant celui-ci
Voulut lui faire un câlin
Mais le jeannot apeuré
S’enfuit sans plus moutarder

Hé ! Pourquoi prends-tu la fuite
S’écria le gallinacé
Reviens ici tout de suite
Tu n’es qu’une poule mouillée !

On ne me fera pas le coup
Dit l’autre qui se posait là
Sache que j’ai en dégoût
Les chauds lapins comme toi

Mais la poule, maligne, avait du savoir faire
Tout en lui parlant, elle s’approcha doucement
Et le croqua tout cru comme un ver !
Il faut dire que, depuis ce matin, elle avait enfin des dents...

 

© 2017 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.