Les Généreux

Je ne parle pas des petites gens
Qui surveillent de près leur argent
Ce n’est pas eux qui gagnent le moins
Mais s’ils dépensent, c’est sans témoin

Tout passe dans leurs petits plaisirs
Le primordial, ça va sans dire
Quand on trime pour la société
C’est normal qu’on s’paye en premier

   Il y a toujours une bonne raison
   De ne pas lâcher son pognon

Je ne parle que des généreux
Ceux qui donnent en ouvrant les yeux
Ceux-là ont le cœur tout en haut
En lieu et place de leur cerveau

Même en fins de mois difficiles
Tant pis s’ils n’ont plus une bille
Y’a encore un’ pt’ite pièce qui traîne
Pour soutenir la cause qu’ils aiment

   Il n’y a jamais de bonne raison
   Pour avoir envie de dire non

Je ne parle pas des radins
Ni de leurs poches pleines d’oursins
Qu’ils ne croient pas qu’je sois sadique
Au point que j’aim’rais qu’ils se piquent

Chacun voit midi à son porte-
Monnaie, la raison est plus forte
Libre à chaque humain de donner
Sa main, son sang ou ses deniers

   Être toujours un p’tit peu juste
   C’est la tristesse de l’Auguste

Alors je parle des généreux
Les riches, les pauvres, les bienheureux
Ceux qui ne pleurent pas la misère
Qu’ils n’emporteront pas sous terre

Dans sa grande générosité
La nature leur a octroyé
Cette grâce qui est sans retour
D’offrir leurs biens comme de l’amour

   Il y a toujours une belle façon
   D’être généreux sans raison    

 

© 2017 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly, PDF & Email
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>