C’est Un Frère

Il est libr’ comme un poète
Il est dur comme un taureau
Ascendant mais pas honnête
Il joue aussi au frérot

Il se fout du droit d’aînesse
Il le prend comme il prend tout
Tu lui montres où le bât blesse
S’il répond c’est «je m’en fous»

Mais c’est un frère
À sa manière
C’est un frère
À vie entière

Il partag’ son millésime
À qui fait fondre son cœur
Mais son cœur il le sublime
Pour sublimer son honneur

Il peut dir’ sans concession
Son avis d’intransigeance
En donnant l’absolution
Aux plaisirs de l’existence

Mais c’est un frère
À sa manière
C’est un frère
À vie entière

Sa vie c’est le nucléaire
Les geishas, les vahinés
Sa pensée c’est la lumière
Pour éclairer nos pensées

Il cultive le mystère
Du sourire au coin des lèvres
Et s’il a les pieds sur terre
Son regard est plein de fièvre

   Antithèse ou miroir
   Ignorer ou savoir
   Issu des mêmes gènes
   C’est ainsi, que la joie règne
   C’est ainsi, que la joie règne

Car c’est un frère
Dans l’Univers
C’est un frère
À vie entière   

 

© 2017 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>