Je Persiste Et Saigne

 J’ai fait un nœud à mon mouchoir
Pour me souvenir d’oublier
Même si je pleure’ dans le noir
Je pourrai toujours y penser

Il faut faire’ face à l’évidence
Aller de l’avant et se battre
Ne pas se braquer sur l’absence
Marcher tout droit dans ses souliers

C’est un pis-aller
C’est un stratagème
Car en vérité
Je persiste et saigne
Je persiste et saigne

J’ai fait une croix sur mes nuits
Où je pouvais dormir paisible
Mais au cœur de mes insomnies
Je vois des images risibles

C’est la force de l’insouciance
Qu’il faut tenir et encenser
Garder son humour en substance
Afin d’éviter de sombrer

C’est un pis-aller
C’est un stratagème
Car en vérité
Je persiste et saigne
Je persiste et saigne

  Que le sang coule à flots
  Dans mes veines, mon cerveau
  Pour irriguer demain
  Vers un nouveau destin

J’ai fait un trou dans mon jardin
Pour y planter une petite graine
Qui me fait penser à demain
Plutôt que cultiver la haine

Ce n’est pas l’envie qui me manque
Mais le manque est au rendez-vous
Faudrait pas qu’j’oublie d’exister
Mon mouchoir je vais le nouer

C’est un pis-aller
C’est un stratagème
Car en vérité
Je persiste et saigne
Je persiste et saigne  

 

© 2018 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly, PDF & Email
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>