Jouer, C’est Souffler

Ton souffle chaud brûle mes sens
Ton souffle froid hante mes nuits
Avec toi je sais, je ne sais plus
Sur quel pied danser ou pleurer
Jouer, c’est souffler

Le vent des sentiments m’emporte
Avec la fougue des alizés
Verrai-je un jour s’ouvrir la porte
Ou tomberai-je les ailes brisées
Jouer, c’est souffler

Le jeu de l’amour est un art
Qui se chante à pleins poumons
Il s’exerce toutes voiles dehors
Au hasard jamais maîtrisé
Jouer, c’est souffler

Mais le destin est invincible
C’est lui seul qui fixe les règles
Ne pas savoir est un supplice
À vivre même dans ses rêves
Jouer, c’est souffler

C’est le sirocco de tes mots
Qui m’emporte au loin dans ces îles
Celles qui ressemblent au paradis
Là où il fait si bon aimer
Jouer, c’est souffler

Le jeu de l’amour est un art
Qui se chante à pleins poumons
Il s’exerce toutes voiles dehors
Au hasard jamais maîtrisé
Jouer, c’est souffler

Le jeu de l’amour est un art
Jouer, c’est souffler
Qui se chante à pleins poumons
Jouer, c’est souffler
Il s’exerce toutes voiles dehors
Jouer, c’est souffler
Au hasard jamais maîtrisé  
Jouer, c’est souffler

Ton souffle chaud brûle mes sens
Ton souffle froid hante mes nuits
Avec toi je sais, je ne sais plus
Sur quel pied danser ou pleurer
Jouer, c’est souffler

 

© 2018 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>