L’ado

Dans un désert où il n’y a pas d’eau
Il se sent la méduse du radeau
Un peu maso, un peu sado
Il porte sa vie dans un sac à dos

Il voit l’avenir comme un mikado
Mais rêve d’un nouvel eldorado
Se prend pour un desperado
Souvent un peu paumé, un peu crado

Il se met ses parents à dos
Ne leur fait jamais de cadeaux
Ne veut pas visiter le Prado
Préfère chanter le blues et le fado

Il suit ses études en badaud
S’endort en pensant à Mado
Il l’aime en aficionado
Mais ce n’est encore qu’un pintadeau

C’est un ado
Toujours et encore
Mais on l’ado - l’ado - l’ado
Mais on l’adore
L’ado

 

© 2013 Jean-Marc Lagniel 
Print Friendly, PDF & Email
Texte précédent
 
Texte suivant

Un témoignage

  1. Bravo ! La justesse d’observation me laisse penser que tu as largement bénéficié de cours particuliers dispensés (bien malgré eux !) par les 2 zados qui cohabitent avec nous… tout ça est très bien vu ! ;-)

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>