T’es Trop Mignonne

T’es trop mignonne
T’es trop mignonne quand tu me fredonnes
Un air insouciant qui s’envole
Dans les airs

T’es trop mignonne
T’es trop mignonne quand tu te pelotonnes
Comme une graine en plein cœur
De la terre

Mais lorsque tu tires une tronche de reproche
Que tu trouves que tout ici bas est beaucoup, beaucoup
Bien trop moche
Ça m’fait dans les pensées faut bien l’dire bien du souci
À en voir les noirceurs au milieu
De la nuit

Mais t’es trop mignonne
T’es trop mignonne quand tu t’abandonnes
Comme une île noyée de soleil
Et de mer

T’es trop mignonne
T’es trop mignonne quand tu me fredonnes
Un air insouciant qui s’envole
Dans les airs

Mais lorsque tu tires une tronche de reproche
Que tu trouves que tout ici bas est beaucoup, beaucoup
Bien trop moche
Ça m’fait dans les pensées faut bien l’dire bien du souci
À en voir les noirceurs au milieu
De la nuit

De la nuit, de la nuit, de la nuit

 

© 2011 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>