Zigoule Blues

J’ai la zigoule qui déboule
La friquette qui m’monte à la tête
Le psychoderme qui m’articule
J’ai l’brindassou qui résonne mou

Je perds mes verres dans la soupière
J’arrime au large du sable chaud
J’pandouille au bord de la litière
Le pire c’est qu’j’hume le lavabo

Vaudrait p’tête mieux qu’j’passe au trépas

Zigoule blues
Zigoule blues
C’est la zigoule qui me blues et qui m’caracouse

J’fantoche autour du réveille-soir
J’abreuve les mites de roudoudous
J’grise mes neurones à la passoire
Pendant qu’les poulbots m’tapent des clous

J’tartine ma tronche de gravitude
Mon grinche dans l’fond est aux abois
La friche des orties est trop rude
Ça m’fous l’moisi au fond d’l’émoi

C’est sûr p’tête que j’m’en r’mettrai pas

Zigoule blues
Zigoule blues
C’est la zigoule qui me blues et qui m’caracouse

Cinéscope dans le noir
Réflexif au miroir
Concassé palsambleu !
Qui qu’a la clef du jeu ?

 

© 2016 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly, PDF & Email
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>