Michel

Michel
Toi t’es pas celle’ des quatre’ garçons dans le vent même’ 
   si tu les as chantés avant
Michel
Non, toi t’es un mec un vrai de vrai un mister 
   qui swingue’ juste au plus que parfait
Michel
Quand t’as mis ta main dans mon dos c’était comme
   du velours, ça m’a donné chaud
Michel
Je tremblais comme une feuille’ de mon cahier 
   que je t’ai tendu avec mon stylo

Maintenant ton écriture je regarde
Que les anges te gardent

Michel
Avec ton air de mine’ de rien tu captes tout
   t’as des antennes un vrai martien
Michel
T’as la gentillesse’ qui fuse, la tendresse’ qui diffuse 
   le sourire’ qui fait du bien
Michel
T’es pas Sardou, Fugain ni Polnareff ou Delpech
  non y’en a pas deux comme’ toi
Michel
Pour nous faire’ groover grave et nous donner la pêche
  même’ quand tu blues comme un Hongrois

Encore ton écriture je regarde
Que les anges te gardent

Michel
Oui, toi t’es un mec un vrai de vrai un mister 
   qui swingue’ juste au plus que parfait

 

© 2016 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>