Histoire De Sacrées Fesses

 Ce ne fut point un sacrifice
Lorsque je vis ses sacrées fesses
Que de les honorer
Après un beau feu d’artifice
J’lui dis c’est tout un art tes fesses
Je dois te l’avouer

Elle’ me dit j’aime’ ton édifice
Je pris le même’ ton et dit fesses
On va bien s’amuser
Mais pas question d’avoir des fils
Ma position c’est d’voir tes fesses
Voire même d’en abuser

La la la la - La la la li
La li la la - La li la lère

Entre nous pas de maléfice
Cela me f’rait trop mal aux fesses
D’entrer en possession
Je ne veux qu’être au box-office
Parmi ceux qui te boxent aux fesses
Avec satisfaction

Mais cherchant un autre orifice
Je n’en vis point, non, hors ses fesses
Ah ! Quelle stupéfaction
À partir d’là, oui, quoi qu’on fisse (hum…)
J’n’en parl’rai pas même à confesse
Pas b’soin d’absolution

La la la la - La la la li
La li la la - La li la lère

C’t’histoire’ fallait qu’ j’’vous la confisse (hum…)
Puisque j’n’irai pas à confesse
Quoique...  

 

© 2018 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>