Non classé

Écrire Pour

Écrire pour m’amuser En écoutant les muses Écrire et puis espérer Que cela vous amuse Écrire pour la lumière D’un rayon de soleil Écrire pour me distraire Et trouver le sommeil Écrire aussi dans le noir Au milieu de la nuit Griffonner un peu d’espoir Juste écrire sans bruit Écrire pour un ami Pour lire son sourire Il n’y a que les écrits Qui ne vont pas mourir Écrire pour voir courir La plume qui prend feu La suivre et puis se nourrir De ses moindres aveux Écrire pour assouvir L’instinct de procréer Laisser entrer et sortir Les mots pour subsister Dans une salle d’attente Écrire à la...

Read More

Einstein Et Pythagore

Einstein et Pythagore N’sont pas toujours d’accord Einstein n’aime’ pas l’poisson Pythagore lui l’adore C’est bon pour la santé C’est tout plein de phosphore Ça donne des idées Et ça rend beau et fort Non ce n’est pas que du bonheur De vivre à plusieurs Depuis des années Einstein tourne en rond Il est devenu expert en physique aquatique Mais comme il n’a pas d’mémoire il s’morfond Toute’s ses solutions, foutues, oubli systématique Dans le même temps Pythagore tourne autour Il est devenu le roi de la chasse elliptique Il se joue du monde à patte’ de velours Mais ses ambitions, foutues, ratées...

Read More

La Raison Du Plus Fou (PeM4)

Composé et interprété par Noel Didier Plus sombre que la nuit Plus triste que l’oubli Plus froid que l’agonie Plus fou que la folie Plus fourbe que l’offense Plus sourd que le silence Plus fort que la violence Plus fou que la démence La raison du plus fou Est au-dessus de tout Plus loin que la limite Plus noir que l’anthracite Plus put’ que l’hypocrite Plus fou qu’la dynamite Plus vache que le vice Plus sûr que le supplice Plus sale que la pisse Plus fou que la malice La raison du plus fou Est au-dessus de tout Plus sombre que l’hiver Plus triste que la guerre Plus froid que la misère Plus...

Read More

La valse* de la serviette de bain

Je suis une petite’ moucheQui te zieute et puis qui loucheChaque fois que tu sors de ta douche Tu attrapes une servietteJe n’en perds pas une mietteQuand tu t’essuies oh oui ça c’est chouette Des pieds à la tête Dans le dosDe bas en hautEn diagonaleÀ droite à gaucheDe haut en basSur le devantLà sur les brasLe gauche, le droitEt sur les jambesLa droite, la gaucheLes cuisses, les g’nouxEt au-dessus ouh-ouh ! Je suis un petit lutinQui t’admire et qui t’aime’ bienChaque fois que tu sors de ton bain Tu retrouves ta servietteEt j’en prends plein les mirettesQuand tu frottes ton corps de nymphette...

Read More

Mille Millions De Mille Milliards De Mille Sabords

Tout petit j’ai découvert Qu’il pouvait y’avoir sur Terre Des anacoluthes, anthropophages Gredins, moules à gaufres, amphitryons Des bachi-bouzouks, des soulographes Des bougres d’extrait de cornichon Bien souvent j’me demandais À quoi donc ça ressemblait Les crétins des Alpes, les autocrates Les hydrocarbures et les emplâtres Les protozoaires, les va-nu-pieds Les cloportes, les chouettes mal empaillées Mais quoi qu’il en soit une’ chose était sûre Mille millions de mille milliards de mille sabords Y’avait un capitaine à bord Mille milliards de mille millions de mille sabords Tonnerre’...

Read More

Quand Je Vois Sa Beauté

Quand je vois sa beauté, je sais à quoi elle’ rime C’est au désir ultime en mon cœur chaviré De m’en être envoûté, non ce n’est pas un crime Elle attise et sublime’ mes nuits et mes journées J’aimerais l’encenser, l’honorer d’oriflammes Quand belle est une femme à quoi bon la cacher Enfin l’émanciper, car si pure est son âme Sans qu’il n’y ait de drame au sein du familier Quand je vois sa beauté, je ressens cette aubaine De savoir qu’elle’ m’entraîne’ vers un ciel étoilé Où l’on va voyager sous le chant des sirènes En oubliant nos peines ensemble ensorcelés Je voudrais la choyer, la porter...

Read More

Que L’on Se Tienne Par La Main (PeM2)-vidéo

Composé par Florent Dolidon

Read More

Saudagi

Ce n’est pas de la nostalgie Ce sentiment de mon pays C’est le goût du lait de coco L’odeur du sable de Rio C’est un sourire dans les yeux Des bras qui s’ouvrent vers les cieux L’offrande d’un bouquet de roses Sur ma joue un baiser se pose Saudagi – Saudagi – Saudagi… Ce n’est pas un bonheur enfui Il est dans mon cœur pour toujours Comme une cicatrice amie Gravée dans un instant d’amour Ce sont les mots d’une maman Plus doux que le plus doux des vents Qui sèchent mes larmes d’enfant Soleil du passé au présent Saudagi – Saudagi – Saudagi… Non ce n’est pas...

Read More