Retrouvailles

Ma tête ne sait plus où elle va
Et mon corps ne sait plus où voyager
Mon esprit n’en finit plus de chavirer
Sans cesse ton image se plante en moi

En permanence, elle est immense
Explose le souvenir de mon émoi
Tout recommence, comme une délivrance
S’impose toute une vie avec toi

Oh-ohoh-oh...

Mon cœur ne sait plus comme il bat
Plus fort à chaque instant qui passe
Ma raison divague dans une impasse
Où ton visage tout au bout est là

En permanence, il est immense
Avec un sourire et le son de ta voix
Tout recommence, et comme une évidence
S’impose toute une vie avec toi

Oh-ohoh-oh...

 

© 2011 Jean-Marc Lagniel  
Print Friendly
Texte précédent
 
Texte suivant

Laisser un témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>