Sur L’oreiller

Posté par sur Jan 20, 2012 dans Amour, Bénabar / Souchon..., S | Aucun commentaire

Une blonde dans un cendrier
Un disque pas encore rangé
Un bout de papier griffonné
Et un parfum sur l’oreiller

J’ai trouvé un cheveu 
Qui ne m’appartient pas
Mais que mes yeux connaissent
Et que mes doigts caressent
Mais j’ai beau étendre mes bras
Dans le noir des draps
Il n’y a rien à trouver
Que ce parfum sur l’oreiller

Une blonde dans un cendrier
Un disque toujours pas rangé
Un bout de papier déchiré
Et un parfum sur l’oreiller

Le chat aussi regarde autour de lui
Comme si quelqu’un lui manquait
Mais tu sais, chat, rien ne t’appartient
Aucune chose, aucune personne
Alors devenons donc amis
Et amusons-nous dès aujourd’hui
Car chacun de nous est aussi libre
Que du parfum sur l’oreiller

Une blonde dans un cendrier
Un disque à jamais jeté
Un bout de papier brûlé
Et un parfum...
	... qui s’est envolé

 

© 2012 Jean-Marc Lagniel  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *