La Fermière Cavalière Des Mers

Posté par sur Avr 6, 2012 dans Bénabar / Souchon..., Histoires, L | Aucun commentaire

Elle était haute comme
Trois pommes
Voulait être fermière
Mémère

Avec des poules et des dindons
Une chèvre, un mouton
Avec une auge et une mare
Un cochon, des canards

Ah si non-non
Hein-hein c’est sûr
Ah si non-non
Hein-hein pour sûr

Puis elle eut un cheval
Pas mal
Qu’elle montait cavalière
Très fière

Avec une selle et des sabots
Petit trot grand galop
De l’avoine, du picotin
Des caresses et du crottin

Ah si non-non
Hein-hein c’est sûr
Ah si non-non
Hein-hein pour sûr

Mais elle rêvait de bateau
C’est beau
Pour être comme la mer
Pleine d’air

Avec de la gîte, du tangage
De la voilure et du voyage
Du vent, de l’écume des rouleaux
Du soleil, de la libido

Ah si non-non
Hein-hein c’est sûr
Ah si non-non
Hein-hein pour sûr

Alors ne soyez pas étonné
Si un beau jour vous croisez
Toute guillerette et souriante
Chevauchant un hippocampe

Une drôle d’aventurière
Une drôle de p’tite mémère
Vous reconnaitrez sans mystère
La fermière cavalière des mers

La fermière cavalière des mers

 

© 2012 Jean-Marc Lagniel  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *